Tél&eacutechargez nos documentations
bien choisir son fauteuil
contactez-nous

Choix, réglages et entretien d'un fauteuil roulant manuel

Page 1

Fonctions du fauteuil, châssis

Page 2

Dossier

Page 3

Accoudoirs, assise

Page 4

Roues arrière (1)

Page 5

Roues arrière (2)

Page 6

Roues et fourches avant

Page 7

Repose pieds, palette, entretien, image


Nos expériences personnelles et professionnelles très variées et longues sur le sujet du fauteuil roulant nous permettent de proposer un certain nombre de réflexions et de conseils sur le choix, les réglages et l’entretien d’un fauteuil. Ces conseils sont utiles si j’en crois les nombreux exemples rencontrés chez des clients, de fauteuils mal choisis, mal réglés et qui n’apportent pas le service attendu. Chez beaucoup d’utilisateurs, on peut trouver une grande part de résignation qui fait attribuer au handicap les difficultés quotidiennes de confort et de déplacement. Or un fauteuil bien choisi et bien réglé s’il ne supprime pas le handicap en diminue notablement l’emprise et les effets négatifs. Ce qui est dit plus loin n’a pas l’ambition d’être une bible et toutes les remarques et corrections seront les bienvenues.

Les fonctions du fauteuil

Un fauteuil roulant manuel a la redoutable mission de remplacer les jambes et d’offrir une position assise efficace. En effet il a deux fonctions distinctes difficilement compatibles :

• il doit être un siège qui donne une fonction chaise pour les actes de la vie quotidienne et si possible une fonction plus confortable de fauteuil pour les moments de repos. S’acquitter correctement de cette première fonction est déjà difficile.
• Il doit permettre les déplacements et pour cela être léger, peu encombrant et facile à rouler.
Ces deux fonctions déjà difficiles à remplir séparément doivent de plus être compatibles. La qualité de la position assise ne doit pas s’opposer au déplacement et la mobilité ne doit pas être gagnée au détriment de l’ergonomie du siège.

La plupart des fauteuils doivent remplir ces deux fonctions. Mais il existe des fauteuils dont la fonction siège confortable l’emporte sur le déplacement : ce sont les fauteuils de confort pour personnes âgées ou très lourdement handicapées. D’autres fauteuils au contraire privilégient le déplacement par leur légèreté et leur dénuement et leurs utilisateurs ne sont généralement pas constamment assis dessus. Le choix du fauteuil doit se faire en tenant compte de cette nécessaire synthèse entre siège et déplacement.

Nous allons traiter principalement du choix des fauteuils les plus répandus à savoir les fauteuils pliants qui doivent justement proposer une synthèse habile entre confort et mobilité. Certains principes évoqués peuvent cependant s’appliquer aussi aux fauteuils à cadre rigide.

Dans le processus du choix du fauteuil, vous serez aidé par votre revendeur et si vous le souhaitez par des ergothérapeutes. Ils vous apporteront leur compétence mais ils ne pourront pas prendre en charge ce choix à votre place. Ils n’ont pas toujours tout le temps nécessaire et vous ne savez pas toujours leur communiquer tous les éléments vous concernant.

C’est pourquoi, la seule solution efficace réside dans l’information et la formation du client handicapé qui doit compter sur lui-même et se sentir responsable de ses choix. Ce document peut vous indiquer les pistes de réflexion et vous préparer à discuter avec les revendeurs et ergothérapeutes en vue de la meilleure acquisition possible.

Il existe de nombreux fauteuils de très bonne qualité au prix de remboursement de la sécurité sociale c'est-à-dire 558 €. Ils sont pliants, en aluminium et pèsent entre 14 et 15 kg. Ils disposent des réglages essentiels qui vous permettront de le personnaliser à vos besoins et à votre morphologie. Il n’y a pas de mauvais fauteuils et la marque du fauteuil n’a pas une importance fondamentale. Il faut en revanche accorder le plus grand soin au choix du modèle, à sa configuration et à ses réglages.

Les fauteuils haut de gamme plus chers ont d’incontestables avantages qu’il convient à chacun d’apprécier en fonction de ses goûts et besoins.

Le châssis en acier ou aluminium

À côté des fauteuils à structure aluminium largement préférables, il subsiste des fauteuils en acier qui pèsent environ 4 kilos de plus, dont les roues arrières ne sont généralement pas amovibles. Ces fauteuils sont le plus souvent vendus aux personnes âgées en particulier lorsqu’elles vivent dans une maison de retraite. Ces fauteuils sont à éviter à tout prix, même pour les personnes âgées qui sont pourtant moins exigeantes.

Poids et facilité de roulement

Les fauteuils pliants en aluminium vendus au prix de remboursement pèsent entre 14 et 15 kg. Les fauteuils pliants beaucoup plus chers peuvent gagner environ 2 kg. Les fauteuils à châssis rigide peuvent gagner encore un ou deux kilos au prix d’un extrême dépouillement : pas de protection des roues arrière, roues avant minuscules, pas de poignées arrière, dossier très bas.

Très important : le gain de poids n’a de réel impact que sur la facilité à le porter ou l’embarquer en voiture. Passer de 15 à 12 kg représente un gain de 20%.
En revanche pour l’avancement du fauteuil, l’impact du poids est faible. En effet si une personne de 75 kg utilise un fauteuil de 15 kg, le poids total à propulser est de 90 kg. Si le fauteuil pèse seulement 12 kg, la même personne aura à propulser un poids de 87 kg soit un gain de 3,3% ce qui n’est pas décelable.

Beaucoup de facteurs influent réellement sur la facilité de roulement :
• la qualité des roulements,
• le choix des roues arrière et avant et le choix des pneus et bandages,
• les réglages de position de roues,
• la rigidité du dossier.

Ces différents aspects seront détaillés plus loin. Faites si possible des essais de propulsion de plusieurs fauteuils pour comprendre ce qui vous convient le mieux.