Tél&eacutechargez nos documentations
bien choisir son fauteuil
contactez-nous

Choix, réglages et entretien d'un fauteuil roulant manuel

Page 1

Fonctions du fauteuil, châssis

Page 2

Dossier

Page 3

Accoudoirs, assise

Page 4

Roues arrière (1)

Page 5

Roues arrière (2)

Page 6

Roues et fourches avant

Page 7

Repose pieds, palette, entretien, image

Technologie des roues arrière





On trouve des roues traditionnelles à rayons et des roues à bâtons.
Poids constaté d’une roue équipée d’un pneu avec chambre et d’une main courante :
• roue à rayon ordinaire 2 kg
• roue à bâtons plastique 2,4 kg
• roue à bâtons en alliage léger injecté : 2,040 kg

Les roues à rayons

Cette technologie très éprouvée, reste très performante. Ces roues restent légères et donnent une élasticité favorable au confort. Leur solidité est irréprochable. Sur des fauteuils haut de gamme on peut trouver des roues avec peu de rayons et le plus souvent non croisés. Cette technologie permet de gagner en légèreté mais elle est à notre avis à réserver aux personnes de poids modéré.

Les roues à bâtons

Le plus souvent elles sont en plastique injecté et leur solidité est sans critique. Elles sont un peu plus lourdes que les roues à rayons de catégorie équivalente. La précision dimensionnelle de la jante est parfois insuffisante et le pneu bien gonflé peut parfois déjanter.

Il existe des roues à bâtons en métal léger injecté. Le gain de poids est négligeable. Elles sont moins confortables et beaucoup plus chers mais leur esthétique nouvelle peut être appréciée.

Des roues en fibre de carbone sont proposées sur certains modèles haut de gamme. Le gain de poids est réel et nous ne leur connaissons pas d’inconvénient, hormis le prix.

Les roues à bâtons sont plus faciles à nettoyer mais elles se salissent davantage.

À vous de juger !

Angle de carrossage ou pas

L’angle de carrossage est l’angle que fait chaque roue arrière avec la verticale. Si les deux roues sont verticales et par conséquent parallèles, l’angle est de 0°. Il n’y a donc pas d’angle de carrossage.

Les fauteuils de sport, en particulier de basket ont un angle de carrossage assez important. La raison principale est d’éviter aux joueurs de se blesser les mains puisque le contact entre deux fauteuils proches a lieu d’abord par le bas de la roue et par conséquent les mains situées en haut sont donc protégées.

Les avantages des roues arrière inclinées dont parlent les adeptes de ce choix est de développer un peu plus de force car il est plus ergonomique de faire travailler les bras dans un plan incliné que dans un plan vertical.

Le fauteuil pivote plus facilement car il multiplie la force des bras. En effet, compte tenu que le diamètre du cercle décrit par la roue sur le sol est plus grand que si les roues sont verticales, par un mouvement donné des bras, l’angle de rotation du fauteuil sur lui-même est plus faible. La mise en rotation se déclenche donc avec un effort plus faible.

Ces avantages théoriques dont je ne connais pas de calcul démontrant leur intérêt, sont négligeables pour l’immense majorité des utilisateurs, comparés à l’inconvénient majeur qui est d’élargir considérablement le fauteuil.

Ce réglage avec un angle de chasse important se rencontrait assez souvent à la fin des années 90. Cette mode est à peu près derrière nous mais je crois qu’il était utile d’évoquer ce sujet.





Les pneus arrière

La dimension de jante la plus répandue est à juste titre le 24 pouces. Les jantes de 22 pouces qui aboutissent à un diamètre total inférieur de 5 cm à celles de 24 pouces ne doivent être choisies que pour diminuer un peu la longueur totale du fauteuil de 2,5 cm et faciliter les transferts latéraux. En effet ce diamètre diminue beaucoup l’efficacité de la propulsion et le choix dans la qualité des pneus est restreint. D’autre part la mise en position de ‘deux roues’ devient plus difficile.

La dimension la plus répandue est le 24*1 3/8. Ces pneus sont confortables et roulent assez bien sur un sol un peu dégradé. La pression de gonflage se situe entre 4 et 5 bars.

On trouve également la dimension 24*1. Ces pneus sont plus étroits et roulent facilement sur les bons sols. La pression de gonflage peut aller jusqu’à 8 bars. Mais une pression de 5 bars est suffisante et donne un bon confort. Ces pneus, sont moins larges, ont peu de crans et salissent moins les sols si les roues sont sales et sont plus faciles à nettoyer.

On trouve, dans cette dimension de 24*1, des pneus résistants et munis sous la bande de roulement d’une épaisseur de mousse de quelques millimètres qui réduisent à peu près à néant le risque de crevaison. Ce type de pneu offre une résistance à l’avancement un peu plus élevée qu’un pneu standard de même dimension.

Les fauteuils économiques sont généralement équipés de pneus de qualité médiocre qui peut néanmoins être suffisante pour les personnes qui roulent peu. Mais on peut trouver d’excellents pneus dont la durée de vie est 8 à 10 fois plus longue et le risque de crevaison est considérablement diminué.

Les bandages ont l’avantage d’éviter les crevaisons et suppriment le gonflage. Mais il faut savoir que la résistance à l’avancement est considérablement augmentée et le confort très diminué. Il nous semble que le bandage sur les roues arrière doive être réservé à l’usage en collectivité.