Tél&eacutechargez nos documentations
bien choisir son fauteuil
contactez-nous

Choix, réglages et entretien d'un fauteuil roulant manuel

Page 1

Fonctions du fauteuil, châssis

Page 2

Dossier

Page 3

Accoudoirs, assise

Page 4

Roues arrière (1)

Page 5

Roues arrière (2)

Page 6

Roues et fourches avant

Page 7

Repose pieds, palette, entretien, image

Le choix et le réglage des repose pieds

Les repose pieds sont composés de la potence qui relie l’avant du chassis du fauteuil à la palette qui supporte les pieds.

Potence simple

C’est une potence qui ne permet pas de relever la jambe. C’est le cas le plus répandu. Cette potence existe souvent en deux versions avec un angle différent, ce qui a pour effet de disposer la palette plus ou moins loin en avant du fauteuil. Choisir le modèle qui correspond à votre morphologie où à vos exigences liées à votre handicap.

Potence articulée

Elle permet de relever la jambe avec le degré d’inclinaison choisi. Cet équipement est à réserver aux personnes qui ont ce besoin impératif de réglage, qui peut être dû à un problème d’articulation au niveau du genou ou à un problème d’œdème dans les jambes.


La palette

Elle est soit relevable en deux parties soit monobloc et se relevant d’un seul côté.

La palette en deux parties

Chacune d’entre elles est fixée sur une potence ce qui rend le relevage ou l’escamotage sur le côté très facile. L’inconvénient est que parfois les deux palettes ne sont pas très jointives au milieu et que le pied peut glisser entre les deux.

La palette monobloc

Elle est très rigide et les pieds sont plus faciles à disposer. Elle est souvent esthétique. Son inconvénient réside dans une moindre facilité de manipulation lorsque l’on doit poser les pieds à terre.

L’entretien

Un fauteuil roulant manuel demande peu d’entretien, c’est l’une de ses vertus. C’est une raison supplémentaire pour le faire correctement et régulièrement.

• Gonflage fréquent des pneus arrière à la pression indiquée sur le pneu. Le fauteuil roule ainsi beaucoup plus facilement et les freins peuvent fonctionner.

• Changer les pneus avant qu’ils ne soient trop usés afin de diminuer le risque de crevaison.

• Réglage régulier des freins.

• Vérification du serrage de toute la visserie dès que le besoin s’en fait sentir.

• Nettoyer et graisser légèrement les axes des roues arrière amovibles.

• Entretien des fourches des roues avant : suppression du jeu éventuel.

• Réglage si nécessaire des fourches avant. Elles peuvent selon le système employé se dérégler avec le temps.

• Un nettoyage régulier de l’ensemble du fauteuil est le bienvenu car le fauteuil peut être considéré comme étant le prolongement du corps.

• Les toiles de fauteuil sont maintenant solides mais on peut néanmoins être amené à les changer ce qui permet de garder au siège un confort convenable.

Fauteuil roulant et image

Tous les humains sont soucieux de l’image qu’ils donnent. Les personnes en fauteuil n’échappent pas à cette règle, ils y sont même plus sensibles je crois. Mais il est très difficile de savoir comment est perçu un utilisateur par tous les valides.

En effet nous ne connaissons pas de sondages auprès du grand public pour connaître l’image que donnent les différents personnes handicapées en fonction de leur fauteuil, électrique ou non, dépouillé ou non, avec des roues petites ou grosses à l’avant, avec un dossier bas ou normal, avec une peinture vive ou discrète.

Donc chacun fait ses choix en se guidant sur l’idée qu’il se fait du jugement des autres. La plupart du temps les handicapés pensent que leur image est meilleure si l’équipement qu’ils utilisent est plus dépouillé, signe d’un degré moindre de handicap.

Mais il me semble, et c’est justice que le degré de handicap joue assez peu sur l’image que l’on donne. Une personne qui bouge peu les bras mais qui est souriante et manifeste une présence attentive et bienveillante donnera d’elle-même une image très positive. À l’inverse un grossier personnage plein de muscles installé sur un fauteuil dépouillé ne sera pas aussi bien considéré.

Si l’on avait plus de valeur en étant moins handicapé, tous les handicapés seraient dévalorisés par rapport aux gens valides. Or nous clamons le contraire depuis des décennies.

En résumé le fauteuil qui vous donnera la meilleure image est celui sur lequel vous serez bien installé et qui vous donnera le sentiment d’aisance et de bien être.